Départ chatons British Shorthair

Messidor, à la maison, le jour de son départ

Messidor, à la maison, le jour de son départ…

Matanga, le jour du départ...

Matanga, le jour du départ…

Matanga, le jour du départ...

Matanga, le jour du départ…

Notre quatuor d’amour, chatons de Lasya et d’Aaron ont quitté notre foyer et rejoint leurs nouvelles familles.

Mamzelle et Messidor sont parisiens maintenant, Marquise vit à Poitiers et Matanga à Clermont-Ferrand.

La séparation d’avec la fratrie a été un peu difficile mais ils sont choyés par leurs nouveaux maîtres qui se montrent très attentifs et très aimants. Je remercie du fond du coeur Anne, Erick, Cyril, Sabine, Bruno, Pascale et Jean-Philippe pour leur confiance, leur patience et surtout pour l’amour porté à chacun de nos chatons. L’adaptation se passe bien, à un rythme différent pour chacun. Dans quelques jours Mamzelle, Marquise, Messidor et Matanga nous auront oubliés et n’auront d’yeux et de ronronnements que pour leurs nouveaux maîtres ! Et tant mieux ! Pour nous éleveurs, le départ des chatons est un moment difficile et triste mais l’impatience avec laquelle ils sont attendus, l’amour que les adoptants leur portent nous consolent !

Contrairement à ce que nous pourrions attendre, leur maman, Lasya ne les a pas cherchés. Elle semble bien apprécier ce moment de repos… Enfin ? En tout cas, elle se montre très affectueuse avec nous et nous le lui rendons bien ! Merci Lasya pour la bonne éducation dispensée !

Dans sa nouvelle maison, Messidor, chef d'oeuvre vivant devant le livre des "Chefs d'oeuvre-chats"...

Dans sa nouvelle maison, Messidor, chef d’oeuvre vivant devant le livre des « Chefs d’oeuvre-chats »…

Mamzelle, à Paris : "Non, je ne me cache pas ! Je suis frileuse, c'est tout ! "

Mamzelle, à Paris : « Non, je ne me cache pas ! Je suis frileuse, c’est tout ! « 

Mamzelle, quand elle était encore à la chatterie

Mamzelle, quand elle était encore à la chatterie…

"Moi, Marquise, à Poitiers, je suis zen ! Je ne me mets pas au chaud sous les couvertures, comme ma soeur : je me montre !"

« Moi, Marquise, à Poitiers, je suis zen ! Je ne me mets pas au chaud sous les couvertures, comme ma soeur : moi, je me montre ! »

Marquise est déjà familière de son nouveau lavabo...

Marquise est déjà familière de son nouveau lavabo…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*